Dans le domaine de l’obésité, toute stratégie thérapeutique doit intégrer une notion simple mais centrale : il s’agit d’une maladie chronique évolutive, relevant de déterminants multiples biologiques, comportementaux et environnementaux, et générant des complications diverses somatiques (maladies cardiorespiratoires, inflammation, maladies ostéo-articulaires, cancer…)
Psychologiques (dépression, détérioration de l’image de soi), social (discrimination, stigmatisation, handicap). D’où une très grande hétérogénéité clinique, symptomatique et évolutive. D’où aussi l’impossibilité de fixer une forme typique, et l’impératif de considérer la maladie dans son évolution passée et future.

La chirurgie obésité en Tunisie est la solution pour résoudre votre problème.

Devis Gratuit Sous 48H!

Chirurgie de l’obésité en Tunisie

Savez-vous que l’obésité représente la deuxième cause de mort évitable après le tabagisme dans le monde? Cette épidémie du XXIe siècle (selon la définition de l’OMS), ruine la vie des personnes qui en souffrent, leur causent de véritables drames et nuisent gravement à leur santé. En effet, une personne est jugée obèse si elle a un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 30. Cette maladie diminue l’espérance de vie de 7 ans et constitue une cause d’une infinité de maladies graves et chroniques. Les maladies causées par l’obésité sont:

  • Le diabète
  • L’hypertension artérielle
  • L’hépatite
  • les maladies cardiaques
  • L’arthrose
  • le cancer

Dans ce cas, la chirurgie de l’obésité devient une nécessité qui permet de prévenir votre corps de toutes ces maladies ou de réduire leur risque. Les types de chirurgie de l’obésité ou bariatrique effectués dans notre clinique sont:

  • Pose d’anneau gastrique: consiste à poser sur l’estomac un anneau en silicone modulable
  • By-pass gastrique: consiste à créer un court-circuit gastrique
  • sleeve gastrique: consiste à éliminer une partie de l’estomac afin de réduire la quantité des aliments ingérés

Quel rapport avec la décision chirurgical ?

En premier lieu, il faut considérer la spécificité de chaque cas et la nécessité d’une réponse sur mesure. Ensuite, à partir de l’histoire clinique individuelle, il importe de hiérarchiser les problèmes, les déterminants et complications dominantes, et de se faire une idée des avantages et inconvénients potentiels de la chirurgie obésité.

Certes, l’objectif de la prise en charge globale d’un patient obèse comprend la gestion du poids, mais les moyens d’y parvenir sont clairement liés à ses déterminants. S’ils ne sont pas pris en compte, certains d’entre eux – par exemple les désordres alimentaires peuvent contrecarrer la chirurgie.

C’est au médecin qu’il incombe de conduire cette expertise pour permettre au patient et au chirurgien d’inscrire l’acte chirurgical dans les conditions optimales.

La prise en charge médicale de l’obésité morbide peut être efficace

S’il ne faut pas méconnaître les difficultés de la prise en charge des obésités morbides, s’il faut admettre un taux d’échecs important, et si la chirurgie obésité est actuellement la méthode thérapeutique la plus efficace, il faut également considérer que la prise en charge non chirurgicale de l’obésité sévère connaît des succès. Il est difficile de chiffrer leur fréquence car ils dépendent de la population sélectionnée, mais les grandes séries les estiment aux alentours de 15% si le critère de la perte de poids majeure est retenu. On sait d’autre part qu’une perte de poids de l’ordre de 5 et 10% permet de contrôler une part importante des comorbidités. Ces pourcentages ne sont pas enthousiasmants, mais un tel taux de succès n’est pas négligeables s’il permet d’éviter un risque de mortalité opératoire de 1 à 5/1000 : il justifie d’avoir offert toutes les possibilités médicales au patient.

Une dimension importante du bilan médical est de vérifier que tous les moyens thérapeutiques ont bien été tentés. Force de constater que dans bien des cas les patients n’ont pas bénéficié de l’ensemble des mesures possibles dans le cadre d’une prise en charge interdisciplinaire.